Accueil > Actualités > Territoires > Un nouvel emblème pour la Charente... qui fait débat

Territoires 3 septembre 2009

Un nouvel emblème pour la Charente... qui fait débat



Enregistrer au format pdf

La communication institutionnelle est, en ces temps de crise, regardée à la loupe. On comprend effectivement assez mal qu’une collectivité dépense de l’argent public pour simplement modifier son image.

Ainsi, la Charente, qui vient de se doter d’un nouvel emblème, dessiné par un professionnel, crée la polémique car le budget créatif de cette opération avoisinerait les 30000 €.

Pourtant, quand le Conseil général des Deux-Sèvres a décidé, pour modifier son logo, de mettre à contribution l’esprit créatif des Deux-Sévriens, faisant par la même occasion l’économie du coût d’une agence de communication, les critiques ont fusé. "Pas assez professionnel, amateur", le débat a été nourri sur le sujet. (lire notre article et les commentaires qui ont suivi)

Celui de la Charente-Maritime, très peu modifié, n’avait pas suscité en 2008 autant de réactions.(lire ici) Pourtant, son budget était équivalent à celui de la Charente aujourd’hui*

*Rectificatif : le budget affecté à la modification du logo de la Charente-Maritime était de 15000 € TTC et non de 30000 € comme mentionné ci-dessus.

Gratuit ou payant ? Ce qu’il faut sans doute ne pas perdre de vue, c’est qu’un logo, c’est avant tout un outil de communication, véritable identité visible sur de nombreux supports : panneaux de signalisation, papiers, autocollants, publications... Autant de supports qui sont d’ailleurs bien plus onéreux à modifier que le visuel lui-même.

Alors autant jouer la carte du professionnalisme et se donner les moyens d’un visuel attractif et sympathique car l’investissement doit durer quelques années et la communication est au centre du fonctionnement des institutions et entreprises d’aujourd’hui.

CR.



  • Beer Bergman
    3 septembre 2009, 15:01

    Pour ma part, je trouve que la création d’un logo est le travail d’un professionnel. Les marges dans la créa ne sont pas forcément énormes, malgré les tarifs annocés, car il y a beaucoup de travail et de réunions et d’adaptations à prévoir.

    Et puis, ce qu’on aime, ce n’est pas forcément ce qui est le meilleur : les tripes n’ont pas toujours raison. Un logo, ça doit être adaptable, utilisable, visible sur un ensemble de médias et de supports : cela suppose un professionnel et non un ’simple’ utilisateur.
    Néanmoins, on peut très bien collecter les avis des utilisateurs et regarder de près leurs commentaires dans le processus de la création. Mais décision à qui décision est : les responsables, assistés par des gens compétents. S’il vous plaît :-).

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.