Accueil > Actualités > BTP : l’explosion des prix des matériaux inquiète

Actualités 26 avril 2021

BTP : l’explosion des prix des matériaux inquiète



Enregistrer au format pdf

C’est un constat également dans d’autres filières : la crise sanitaire a bouleversé les marchés mondiaux déjà impactés par la géopolitique et une reprise soutenue de l’activité notamment en Asie et aux Etats-Unis.

La Fédération du BTP de la Vienne en fait le constat :

"Les entreprises du bâtiment et les fournisseurs de matériaux constatent une flambée inédite des coûts des matériaux, à laquelle s’ajoutent des délais de livraison de plus en plus longs. Charpentiers, couvreurs, plaquistes, électriciens, menuisiers, maçons, peintres… aucune activité ne semble épargnée ; certaines plus impactées que d’autres.

Des craintes de pénurie sont même évoquées.

Plusieurs explications à cela, et principalement une déstabilisation mondiale due à la crise de la COVID, à une forte reprise d’activité sur le continent asiatique notamment la Chine et à une reprise très soutenue aux Etats Unis depuis les dernières élections.

Le marché européen est pillé par ces pays. A titre d’exemple, les Etats-Unis payent 2 à 3 fois plus cher le bois de structure européen, en cause les taxes TRUMP sur le bois canadien, rendu encore plus cher.
Les stocks des fabricants ne sont pas reconstitués depuis mi 2020. Ils n’étaient pas prêts pour un redémarrage aussi rapide, après des mois d’activité à l’arrêt ou au ralenti.
Il en résulte moins de produits sur le marché donc une augmentation des prix de 35% à 50% pour le bois, l’acier, le PVC… notamment.
Aujourd’hui, la reprise très forte de l’activité va être fortement ralentie par toutes ces difficultés dans les prochaines semaines.
La FFB demande l’actualisation systématique des prix y compris dans les marchés privés ainsi que la suppression des pénalités de retard.

La FFB appelle à la solidarité des maîtres d’ouvrage, des maîtres d’œuvre et des clients particuliers sur les notions de retard et de révisons de prix.
Sans prise en compte urgente de ces demandes, cette situation se traduira rapidement par une mise en difficulté économique de l’ensemble de la chaîne des acteurs du bâtiment, et en premier lieu des arrêts de chantiers.
Le secteur de Bâtiment à tous les niveaux est mobilisé et en ordre de marche.
"

Pour la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), le constat est similaire : "S’il est encore trop tôt pour affirmer si ce déséquilibre sera ponctuel ou durable, ces hausses des prix des matières, voire le risque d’une pénurie sur certains matériaux, interviennent dans un contexte encore perturbé pour le secteur. Ils pourraient ralentir le rythme de l’activité, alors même que les premiers effets du plan de relance se font encore attendre en termes de travaux d’infrastructures. De surcroît, pour le gazole non routier (GNR), la suppression du taux réduit de TICPE prévue au 1er juillet pourrait amplifier le phénomène de hausse des coûts des entreprises."
A noter que ce secteur des travaux publics a été largement impacté ces derniers mois par les élections locales. Les chantiers n’étant pas encore complètement mis en route par les nouvelles municipalités et les nouveaux EPCI.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.